Vivre en Algérie

Vous comptez déménager en Algérie et cherchez quelques infos utile à savoir ? Vous êtes au bon endroit. Vivre en Algérie implique de savoir quelques informations essentielles comme par exemple son indépendance suite à la guerre contre la France en 1962. Elle en garde néanmoins des traces comme la langue. En effet, la langue officielle est l’arabe mais l’Algérie reste le 2ème pays le plus francophone au monde.

Dans cet article, vous trouverez des explications sur :

vie algérienne

Avec un climat bien différent de celui de la France, l’Algérie vous transportera entre son climat méditerranéen dans le nord, semi-aride dans le centre et désertique près du Sahara. Préparez donc crème solaires, manches courtes et lunettes de soleil et laisser les doudounes au placard. Une balade en chameau vous l’illustrera.

Culture et traditions à savoir pour vivre en Algérie

Comme nous vous l’indiquions précédemment, la langue officielle de l’Algérie est l’arabe. Elle est donc présente toute autour de vous, y compris dans le système éducatif algérien. Vous pourrez tout de même parler français tout en vous faisant comprendre par la majorité de la population.

En outre, vivre en Algérie nécessitera une adaptation à la culture Musulman pour les non-initiés.  Simplement vous devrez vous habituer à un rythme de vie calqué sur cette religion. Il existe 5 piliers formant les bases de la culture et des traditions Musulmans  :

  • Le jeûne du Ramadan : obligatoire à partir de la puberté sauf cas exceptionnels comme une grossesse ou maladies. Il n’est pas obligatoire pour un étranger mais attention à ne pas faire de remarques désobligeantes sur le sujet. Elle consiste à jeûner et s’abstenir de toutes formes de « plaisirs » tels que le tabac, l’alcool, parfums ou actes sexuels. Et ce de l’aurore au coucher du soleil. Il dure entre 29 et 30 jours en fonction du calendrier lunaire et n’a donc pas de dates officielles. Il se termine par  « l’Aïd es Seghir ». 2 mois et 10 jours après la fin, on célèbre l’Aïd en sacrifiant et mangeant le mouton
  • Le pèlerinage appelé le « Hadj » : tout musulman pouvant le faire se doit de le faire. Il consiste en un ensemble de cérémonies et traditions qui peuvent être de dates fixes ou non. Le retour de ce pèlerinage est une grande fierté et se célèbre dignement.
  • L’aumône légal, la « zakat » : impôts que les musulmans payent pour se faire pardonner de posséder des biens dits impurs.
  • La « Salât », la prière : diffusé dans les rues via des haut-parleurs, le « Azân » est un chant que le muezzin annonce à l’aube de chaque jour pour la première prière de la journée. La « Salât » implique 5 prières se faisant dès l’aube, à midi, vers 16h, au coucher du soleil et 2 heures après celui-ci. Les prières se font en direction de la Mecque.
  • « Chahada », la profession de foi : une phrase qui se récite au moment de la prière et au moment de la porte pour avoir accès au paradis : « Allah est grand. Il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, et Mahomet (Muhammad) est son prophète ».

culture en Algérie

Se loger dans le pays

Si vous partez vivre en Algérie il vous faudra trouver un logement. Comme dans presque tous les pays du monde, vous devrez choisir entre 2 options : la location ou l’achat.

Louer un logement

En termes de logement, vivre en Algérie implique un budget assez élevé, même pour une location. Dans un premier temps la recherche de location se fait soit par bouche à oreilles soit via une agence immobilière parfois coûteuse.

Vous avez trouvé un logement à votre goût et vous vous apprêter à signer le contrat ? Attention ! Toujours faire acte devant notaire sinon le contrat n’aura aucune valeur. De plus c’est vous-même en tant que locataire qui payera les frais de notaire. Ils s’élèvent à un certain pourcentage du loyer et un droit de 500 Dinars (environ 4,30€). Le contrat mentionne toujours les dates d’entrée et de sortie du logement. On entend par là votre arrivé et votre départ. Une dernière remarque importante, il est toujours stipulé dans un contrat que vous avez visité le lieu préalablement et avez accepté l’état de ceux-ci. Alors ne signer rien avant de le faire. On ne sait jamais. Les autres règles sont similaires aux nôtres : pas de possession de clés par le proprio, maintien de l’état du lieu par le locataire…

En termes de prix, comme nous vous le disions en début de cette partie, ils sont assez élevés. Comptez 19 800 dinars (≃170€) pour un appartement d’une chambre en centre-ville. Ok cela vous parait bien peu face aux prix français, mais c’est en réalité une somme très élevée en Algérie.

logement algérie

Acheter un bien immobilier, vivre en Algérie à long terme

Vous comptez vivre en Algérie à un long terme et pensez donc à l’achat d’un bien ? Voici quelques conseils et détails très utiles.

Pour des raisons de sécurités que nous vous expliquerons plus bas dans l’article, il est plutôt conseillé de rechercher un logement dans le nord du pays. Vivre à Alger, Constantine ou Annaba reste souvent la meilleure option

Concernant les démarches il n’y a que peu de choses à redire. Tout comme en France, acheter un bien immobilier pour vivre en Algérie nécessitera un notaire, un agent immobilier, un contrat et un près de banque similaire à celui que nous pouvons demander en France.

Par contre, les prix varient beaucoup. Sans surprises, c’est la capitale Alger qui est devant avec un prix moyen de 220 000 DA/m² soit 1883€ le mètre carré. Puis la seconde ville est Annaba avec une moyenne de 147 000 DA/m² (environ 1258€) suivie de Constantine pour un prix moyen de 138 000 dinars algériens le mètre carré (≃1181€/m²). Nous vous conseillons de jeter un coup d’œil sur ce blog qui vous donnera des prix plus détaillés en fonction des quartiers et des villes.

Coût de la vie en Algérie

Il est vrai que vivre en Algérie coûte assez cher pour les logements. Mais vous allez rapidement équilibrer la balance avec le coût de votre future vie quotidienne.

Parlons des transports, qui sont assez importants notamment si vous travailler en Algérie par exemple. Il faut savoir que le code de la route en Algérie est une des pires calamités imaginables. Autant dire que presque personne ne le respecte. Donc soyez courageux si vous voulez bouger en voiture.
Sinon il existe quelques solutions :
– métro (à Alger) : comptez 50 dinars (40 centimes d’euros) le ticket et 400 DA les 10 (≃3,40€)
– bus : pas très ponctuels et souvent bondés, comptez une vingtaine de dinars soit 17 centimes d’euros le ticket.
– tramway (Alger, Oran, Constantine) : environ 40 dinars le ticket soit 0,35€.
– taxi : pour un prix moyen de 40 dinars le kilomètre (dépend de la zone et du moment de la journée) soit environ 35 centimes d’euros.

Aller au restaurant fait partie des petits plaisirs que l’on peut se permettre lorsque l’on a décidé de partir vivre en Algérie. En effet, les prix pour un restaurant de très bon marché partent de 300 dinars (2,50€), en passant par ceux au prix moyen de 1000 DA (8,56€), jusqu’au très chic valant… 4000 dinars le plat soit presque 35€.

Et pour avoir une idée du prix d’une activité comme sortir voir un film au cinéma, cela vous coûtera seulement 4,30€ contre 9,50€ en France. Vivre en Algérie vous permettra de développer votre culture cinématographique.

Enfin pour les fumeurs, même si vous savez que « fumer tue », sachez qu’un paquet de cigarettes coûte entre 1,70 et 2,15€.

Mais qu’est-ce qu’un coût de la vie dans un pays sans parler de l’alimentation. On peut être tenté d’aller au restaurant très souvent mais vous verrez que vivre en Algérie vous permettra de cuisiner vraiment pas cher. Ci-dessous, quelques prix de produits de base (plus de détails sur ce site) :

Produits basiques/prixAlgérieFranceDifférence
0,5L de bière (en bouteille)1,11 €1,25 €– 11%
1,5L d’eau (en bouteille)0,26 €0,72 €– 63%
1Kg de fromage local4,93 €12,7 €– 61%
1Kg de pommes de terre0,40 €1,41 €– 71%
1Kg de riz0,85 €1,68 €– 49%
1Kg de tomates0,59 €2,25 €– 73%
1Kg d’escalopes de poulet3,70 €10,41 €– 64%
1L de lait0,28 €0,94 €– 70%
500g de pain0,14 €2,58 €– 94%

cuisine algérienne
Gastronomie algérienne

Tout en sachant que les denrées alimentaires ont un coût abordable en Algérie, pourquoi ne pas essayer de cuisiner quelques plats typiques ? Lesquels ? Et bien le couscous, les tajines avec tous types de mélanges, utiliser des épices pour relever les saveurs comme le cumin, le safran, la coriandre, le thym et bien plus encore…

Commencer vos repas par une « chorba » qui est une soupe traditionnelle. Elle est composée de légumes, de viande de mouton, de tomates, d’épices et de vermicelles. Vous n’êtes pas friand des soupes ? Goûtez alors une brick ou un bourek.

Puis rien ne vaut un vrai couscous. Mais attention, pour chaque algérien, le meilleur couscous est celui de sa maman ou de sa grand-mère. Et vous pourrez attendre longtemps pour avoir le secret de famille.

Vous avez encore de la place pour le dessert ? Bravo ! Dégustez alors une bonne pâtisserie bien sucrée et couverte de miel. Un petit makroudh (roulé de semoule fourré aux dates) ou une petite corne de gazelle assez connue en France.

Et croyez nous, malgré la température ambiante, terminer votre repas avec un thé à la menthe vous aidera à faire passer tout ça.

La cuisine halal quant à elle est une manière de cuisiner qui respecte la Charia (loi islamique). Elle est assez connue pour respecter une manière d’abattre l’animal qui sera selon le rituel de la « Dhabiha ». Il consiste à abattre la bête en l’égorgeant ou la frappant à la poitrine tout en prononçant le nom d’Allah et tourner sa tête vers la Mecque. Enfin l’animal est pendu par les pâtes et l’on réalise une incision le long du sternum pour le laisser se vider de son sang. La Charia interdit aussi la consommation de cochon et autres aliments.

désert algérien

Sécurité en Algérie

Malgré le fait que les conditions de sécurité se développent régulièrement en s’améliorant, vivre en Algérie implique de connaitre certaines notions de sécurité.

Certes les villes comme Alger bénéficient d’une sécurité élevée, mais ce n’est pas forcément le cas du reste du pays.

L’insécurité est liée à plusieurs raisons :

– Un risque de terrorisme régional suite aux problèmes liés à la Lybie et l’Ouest de la Tunisie
– Un risque interne de terrorisme dans le quart Nord-Est du pays

Cela entraine différentes règles comme des interdictions (ou presque) de déplacements de ressortissants français dans certaines zones du pays. Elles sont marquées rouges.

Nous vous conseillons fortement d’aller sur le site France Diplomatie qui vous expliquera plus en détails toute la notion de sécurité en Algérie.
Nous aimerions préciser que ce n’est pas vivre en Algérie qui est dangereux mais seulement qu’il existe certaines zones à risque.