[Actualités] Le multiculturalisme Australien élevé au rang de trésor national.

15 septembre 2016, Harold Mallèvre

Une récente décision d’un tribunal australien, rapportée par le quotidien The Australian, est venue souligner l’importance que l’Australie porte au multiculturalisme. Cette décision marque le refus du pays de se séparer d’une toile datée de 1944 au profit d’un acquéreur étranger au motif que celle-ci représente « l’interaction de personnes de différentes races, dans une ambiance sympathique à un moment de grand danger pour l’Australie ». 

L'identité culturelle australienne, une aggrégation de diverses cultures

L’Australie, un pays d’immigration

Le multiculturalisme, que l’on peut définir comme la coexistence de diverses cultures au sein d’un même pays, est une composante essentielle de l’identité australienne. En effet, celle-ci s’est forgée au rythme des nombreuses vagues d’immigration qu’a connu le pays et qui ont apportées avec elles différentes pratiques culturelles, gastronomiques et sociétales.

Avant même la naissance de l’Australie en tant que nation et l’arrivée des européens à la fin du XVIIIème siècle, le continent australien était déjà constitué d’une pluralité de cultures aborigènes, lesquelles, on estime, parlaient entre 200 et 400 langues différentes. Cette diversité culturelle s’est largement renforcée à partir du XXème siècle, où sous l’influence de l’Empire Britannique le pays a connu une immigration massive en provenance de pays Européens, notamment depuis l’Italie, la Grèce, l’Allemagne, les Pays-Bas et l’ex-Yougoslavie.

Depuis lors, l’immigration en Australie n’a cessé de croître ; le nombre annuel d’immigrants ainsi que les nationalités représentées ont continuellement progressé passant de 30 000 en 1993 à plus de 168 000 en 2015. On estime aujourd’hui que 28% des australiens sont nés à l’étranger, de surcroît, en 2005, 40% de la population active avait au moins un parent né à l’étranger.

L’institutionnalisation du multiculturalisme australien

L’importance de l’immigration dans la société australienne a amené le gouvernement à redéfinir sa perspective du multiculturalisme. Initialement comprise comme le besoin d’accepter le fait que de nombreux australiens ont des origines culturelles variées, la définition moderne du multiculturalisme australien tend à reconnaître cette diversité culturelle comme une composante de la culture du pays et de sa population.

Aujourd’hui, le multiculturalisme en Australie n’est pas seulement reconnu et revendiqué, il est institutionnalisé. La récente décision d’un tribunal fédéral australien empêchant la vente d’une peinture jugée trop importante au regard du patrimoine culturel australien en est un exemple flagrant. Cependant, cet évènement est loin d’être le seul effort du gouvernement australien vers la reconnaissance et la protection de la culture australienne et de ses multiples facettes.

Le Special Broadcasting Service, service public audio-visuel Australien en est un exemple particulièrement équivoque ; opérant 4 chaines de télévision, 5 radios et un site internet, le service est disponible en 74 langages différents à travers le pays, assurant ainsi un service multilingue et multiculturel à même de refléter la société australienne dans son ensemble tout en assurant une certaine homogénéité.

De nombreux festivals multiculturels sont également organisés à travers le pays, à l’exemple de la tradition du National Multicultural Festival qui se tient tous les ans pendant une semaine en Février à Canberra, la capitale du pays. Le 21 mars est également le jour de l’harmonie ou Harmony Day, qui célèbre la tolérance et la diversité culturelle Australienne.

Autant de raisons s’il vous en fallait pour ne pas craindre un choc culturel trop important si vous choisissez de vous expatrier en Australie. La culture australienne est le fruit de multiples influences qui se chevauchent, la vôtre y est certainement représentée. Rendez-vous sur Sirelo si vous voulez en apprendre plus sur l’Australie.

Partagez cet article: