Le système éducatif canadien

Le système éducatif canadien se classe parmi les meilleurs au monde. Le gouvernement canadien accorde un budget plus important que les autres pays du G8 an matière d’éducation. Cependant, il n’existe pas de ministère de l’Education au Canada comme c’est le cas en France, les différences sont donc notables d’une province à l’autre. Découvrez sur cette page le fonctionnement du système éducatif canadien !

Le système éducatif canadien

L’école primaire et secondaire

Au Canada, on peut inscrire ses enfants à l’école publique gratuite ou à l’école privée. Les écoles publiques ont une très bonne réputation, 95% des élèves canadiens y sont d’ailleurs inscrits. Le système éducatif canadien est très proche du système américain. Les enseignants encouragent beaucoup les élèves, au Québec les étudiants tutoient leurs professeurs et communiquent régulièrement avec eux.  Le système de notation fonctionne de la même manière qu’aux Etats-Unis, c’est-à-dire avec des lettres allant de A à F.

L’enseignement est obligatoire entre 6 et 16 ans au Canada. Les enfants ont la possibilité d’aller à l’école maternelle jusqu’à 6 ans puis ils rentrent à l’école primaire pour 6 ans. La Junior High, l’équivalent du collège en France durent 3 ans, de même pour le High School, l’équivalent du lycée. A la fin de l’enseignement secondaire, les élèves reçoivent le High School Diploma soit l’équivalent du baccalauréat.

Au Québec, le système n’est pas tout à fait le même. Ce qui fait la particularité du système éducatif québécois est l’enseignement collégial, c’est un programme qui prépare les élèves à l’université, il dure 2 ou 3 ans selon le domaine choisi. Cela correspond à la classe de première et à la classe de terminale en France. Les élèves qui choisissent le parcours en 3 ans s’orientent vers une formation spécialisée de technicien.

L’enseignement supérieur au Canada

Le Canada attire près de 300 000 étudiants étrangers chaque année. L’enseignement canadien est de très bonne qualité et les diplômes sont reconnus dans le monde entier. Il est possible de choisir une mineure et de nombreuses options qui n’ont aucun rapport avec le domaine d’étude choisi. Un élève qui étudie la physique pourra par exemple assister à un cours d’histoire. Si vous choisissez une université francophone, cela ne vous empêchera pas de progresser dans la langue de Shakespeare puisque la plupart des universités proposent des cours en anglais. De plus, les universités sont très multiculturelles et comptent de nombreuses nationalités.

Le système éducatif canadien

Le cursus universitaire ou professionnalisant

Pour obtenir son diplôme au Canada, il faut obtenir un certain nombre de crédits. Le Baccalauréat québécois, l’équivalent de notre Licence, nécessite 3 années d’études et 90 crédits. Dans les universités anglophones québécoises et dans les autres provinces du Canada, le Bachelor se valide en 4 ans. Le master, comme en France, nécessite 2 années d’études et le doctorat que l’on appelle également Ph.D, nécessite entre 2 et 5 ans.

Les étudiants souhaitant suivre un cursus professionnalisant dans un domaine précis tels que l’industrie, la fonction publique ou les arts, pourront étudier dans un Community College ou dans un Cegeps (collèges d’enseignement général et professionnel) au Québec. Ces institutions ne délivrent pas de diplômes universitaires mais des diplômes propres à chaque école. Les frais de scolarité y sont moins élevés que dans les autres établissements d’enseignement supérieur.

Le coût des études supérieures

Les frais de scolarité au Canada sont assez élevés, il faut compter entre 6 000 et 30 000$ CAN, mais restent moins chers qu’aux Etats-Unis. Pour financer ces frais de scolarité élevés, il est possible d’obtenir des bourses d’étude en année de master ou encore de travailler 20 heures par semaine hors campus. Il faut savoir que la France et le Québec ont signé des accords, certaines formations sont donc accessibles à moindre coût pour les étudiants français venant étudier au Québec. Enfin, le coût de la vie est assez abordable, notamment le prix des loyers.

Etudier au Canada nécessite une certaine anticipation, il faudra prévoir le budget nécessaire, passer des tests comme le TOEFL ou l’IELTS, envoyer sa candidature dans plusieurs universités puis entamer les démarches pour obtenir un visa pour le Canada.

Enregistrer