Vivre en Israël

Déménager en Israël n’est pas forcément quelque chose de courant. Il en reste néanmoins une très belle expérience culturelle. Dans un pays tiré entre l’importance de la religion judaïque et le respect de tous cultes, Israël et un pays très ouvert et magnifique. Découvrez dans cet article tout ce dont vous devez savoir pour vivre en Israël.

vie en Israël

Malgré l’hébreu et l’arabe soient les 2 langues parlées dans le pays, l’hébreu reste celle parlée par la majorité. Il est donc très recommandé de savoir parler hébreu ou du moins avoir de bonnes notions de celui-ci. Vous pourrez toujours avoir recours à l’anglais mais il sera plus facile de s’intégrer via l’hébreu.

Savoir-Vivre

On entend souvent dire que les israéliens manquent de savoir vivre ou du moins de « bonnes manières » en public. En réalité ce n’est pas vraiment cela. Il est vrai qu’un israélien vous tutoiera assez rapidement. Mais il faut savoir que l’hébreu n’a pas de notion de tutoiement. Il ne faut donc pas se vexer pour cela.

De plus, comme nous vous l’expliquions dans « travailler en Israël », les israéliens sont des personnes très franches et directes. Couplez cela avec un tutoiement et vous aurez l’impression que votre locuteur vous connaît déjà. Il est vrai que cela puisse paraître gênant mais il va falloir s’y habituer pour vivre en Israël.

Vous entendez des gens se disputer ? Vous tournez la tête et voyez un rassemblement de personnes ? D’autres s’y ajoutent ? Ne vous en faites pas, il n’y a pas mort d’homme. Il est juste assez courant qu’un petit conflit éclate à cause de la franchise un peu trop forte de certain. Et oui, les israéliens sont parfois susceptibles. Généralement la dispute se termine lorsque celui qui parle le plus fort « calme tout le monde ». Vous pourrez observer que tout redeviendra à la normal et les personnes se disputant 5 minutes auparavant se reparleront calmement. Bon, il faut avouer que c’est légèrement stéréotyper. Ce n’est pas comme si ça se passait tous les jours.

Culture et religion

Le shopping et la mode faisant réellement partis de notre culture en France nous sommes désolés de vous apprendre que…Mesdames, oubliez le bel israélien en costume cravate…messieurs, oubliez la jolie demoiselle en jupe ou robe… Et oui, vous l’aurez compris, entre le climat chaud d’Israël et le coté moins formel au travail, la mode n’est pas la principale préoccupation. De plus, beaucoup d’hommes arborent la tenue typique de la religion judaïque appelée « talit ». Encore une fois, ce n’est pas tout le monde.

Par rapport à la religion justement, comme nous vous le disions précédemment, celle-ci occupe une grande place dans la vie de tous les jours. Jérusalem en est l’exemple parfait avec son lieu de culte et son mur des lamentations. L’architecture est très orientée vers le style judaïque. Vous pourrez tout de même voir des quartiers très modernes. Un bon exemple serait si vous partez vivre à Tel Aviv (la ville possède un quartier très moderne).

Le port de la barbe et de la kipa chez l’homme fait partie intégrante de la culture. Vous n’êtes absolument pas forcé à les porter, mais ne vous étonnez pas si certaines personnes vous demanderont vos origines. Ce n’est absolument pas une sorte de test mais de la simple curiosité. Les israéliens ont tendance à s’intéresser aux origines. Il est connu que c’est l’une des premières conversations que vous aurez avec des locaux.

gastronomie en Israël

La gastronomie, une bonne raison pour vivre en Israël

La cuisine israélienne est assez connue à travers le monde. Entre ses fallafels, ses mezzés, son humus accompagné de pain pita et ses viandes, la gastronomie israélienne ne manque pas de saveurs.

Mais si vous allez vivre en Israël, un petit rappel sur les types de cuisine et les plats typiques vous permettra de vous remplir la bedaine sans perdre de temps à demander ce qu’est chaque nom sur le menu.

Petite anecdote qui vous fera briller en société, 2 écoles se différencie en termes de gastronomie :

La cuisine juive d’Europe centrale : d’influences surtout hongroise, roumaine et polonaise, vous mangerez des boulettes de viandes à toutes les sauces, de la carpe farcie et des schnitzels (escalopes de poulet ou de dinde coupées finement et panées)

La cuisine juive oriental : très similaires à ce que préparent les palestiniens, elle rappelle la cuisine de Jordanie ou du Liban. Elle est souvent celle qui nous vient en tête en pensant à la cuisine israélienne, beaucoup de poivrons, épices, piments…

Enfin la cuisine cacher n’est pas réellement un type de cuisine au même sens que les 2 précédentes. C’est surtout une tradition très importante qui regroupe certaines pratiques et interdictions. Il ne faut jamais mélanger du lait (ou tout produit dérivé) avec de la viande, même la vaisselle utilisée. La viande se mangera généralement bien cuite. De plus elle interdit la consommation de coquillages, de poissons sans écailles,… Nous vous conseillons de jeter un coup d’œil sur ce site pour avoir plus de détails sur la cuisine Casher.

Se loger en Israël

Tout comme en France, il existe 2 options pour vivre en Israël : louer ou acheter. Evidemment chacune de ces options implique des démarches et précautions différentes. Il est toujours assez difficile de trouver un logement car entre les lieux, les visites, le budget, les besoins…on se perd souvent. Cet article est là pour vous guider dans votre recherche et vous apporter les meilleurs conseils possibles.

Pour commencer, un même conseil est de mise pour les 2 options. Prenez votre temps, assurez-vous de la sécurité et viabilité du lieu. En terme de recherches, le premier réflexe et d’aller sur internet, mais vous allez vite vous rendre compte qu’il n’y peu d’agences parlant français ou anglais. De plus, ce genre de sites propose des prix plus élevés. Encore une fois, la maitrise de l’hébreu serait une aide dans votre recherche.

Attention, dans les 2 cas, à votre consommation d’eau. En effet, la municipalité gère l’approvisionnement en eau dans sa ville mais étant une denrée rare, l’eau est soumise à un quota. Il est de 5 m 3 par personne pour 2 mois. Il faudra donc déclarer le nombre d’habitants dans le foyer. Dans le cas où vous dépasser cette limite, vous payerez la différence majorée.

se loger en Israël

Louer un logement

Passer par une agence immobilière vous coutera généralement une commission équivalente à un mois de location. Il est plus facile de faire un contrat en Israël qu’en France car moins de papiers sont demandés. Cela permet aussi au propriétaire d’expulser plus facilement un locataire ne payant pas son loyer.

Le contrat se fait généralement de particulier à particulier pour une durée d’un ou de deux ans, éventuellement renouvelable. Une caution d’un ou de deux mois sera généralement demandée.

Au niveau des loyers, il faut premièrement savoir que le libellé du loyer est très souvent indiqué en Euros ou en US dollars et payé en Shekel. Attention donc à la conversion de devises. Les loyers sont généralement payés trimestriellement voir même avec un an d’avance.

Le budget à prévoir pour une location en Israël varie selon la ville et le type de structure. Pour avoir une idée, louer à Tel Aviv coûte en général 2000 à 2400 USD par mois en centre-ville pour un logement meublés de deux chambres. Pour plus de détails sur les budgets de locations en Israël, nous vous conseillons de jeter un coup d’œil sur le site France Diplomatie.

Il faut compter au budget les différentes charges annexes, comme l’électricité, l’eau, le gaz. De plus, dans le cas d’un immeuble en copropriété, les charges communes flambent s’il y a par exemple une piscine ou une salle de sport.

Acheter

Acheter est une autre option aussi pour vivre en Israël. Mais comme toujours, prenez votre temps et soyez sûr.

Les prix de l’immobilier varient beaucoup entre les villes et les quartiers. Il est généralement conseillé de passer par une agence immobilière. En règle générale, vous pourrez négocier la commission de l’agent avant soit directement avec lui soit avec le vendeur. Vérifiez quand même à ce qu’elle ne dépasse pas les 2% du prix de la maison ou de l’appartement.

Un autre point très important dans l’achat d’une maison ou appartement est le besoin d’un avocat. Celui-ci va servir de notaire tout au long de la vente. Il est aussi préférable que ce soit un israélien et spécialisé dans l’immobilier.

Si vous avez décidez d’acheter un bien sur plan, il est dans un premier temps conseiller de vérifier chaque détail du plan. Faites appelle à un expert si besoin est. Demandez aussi à votre avocat de vérifier la légalité du projet car il est courant que le chantier soit annulé par manque d’une autorisation.

Quant au prêt bancaire, en tant que nouvel immigré, il vous faudra pouvoir apporter entre 35 et 40%. Et ne cherchez pas de prêt à taux zéro, il n’existe tout simplement pas en Israël. Pour une demande de prêt il vous faudra, tout comme en France, il vous faudra prouvez vos revenus par votre contrat de travail.

Une autre chose importante et bien différente de la France réside dans le fait qu’il ne faut pas signer le contrat d’achat avant d’avoir l’accord de la banque. En effet là où la clause suspensive vous protège en France, en Israël elle n’existe pas. Vous serez alors engagé et bonne chance pour se retirer de cette promesse d’achat.

Tout comme nous venons de vous l’expliquer précédemment, le contrat fait office de référence. C’est-à-dire que toute transaction est régie par ce dernier et non par une loi. Attention donc de ne pas vous faire avoir par une phrase ambiguë.

prix alimentation en Israël

Coût de la vie

Vivre en Israël est légèrement moins cher qu’en France. Nous avons répertorié quelques idées de prix pour que vous puissiez avoir une notion du coût de la vie en Israël.

Transport : Un ticket de bus vaut en moyenne 1,40€ contre 1,60€ en France 1km de taxi vaut 1,06€ contre 1,60€ en France L’essence quant à lui est un peu plus élevé qu’en France, 1,6€/L contre 1,30€ chez nous.

Cinéma : une place vaut environ 8€ en Israël contre une dizaine d’euros au pays du camembert.

Restauration : Il est plus intéressant de manger dans un petit restaurant que dans un fast-food de type Macdonald. Comptez 11€ pour un menu 2 plats au restaurant contre 10,50 pour un menu normal.

Alimentation : En moyenne les prix liés aux produits d’alimentation sont 10% plus chers en Israël.

Aliments de base/prixIsraëlFranceDifférence
1L de lait1,46 €0,94 €+ 56%
500g de pain1,60 €2,58 €– 37%
1Kg de riz1,99 €1,68 €+ 19%
1Kg de fromage local11,17 €12,70 €– 12%
1Kg d’escalopes de poulet8,1 €10,41 €– 22%
1Kg de tomates1,31 €2,25 €– 41%
1Kg de pommes de terre1 €1,41 €– 29%
1,5L d’eau (en bouteille)1,08 €0,72 €+ 51%
0,5L de bière (en bouteille)2,24 €1,25 €+ 80%

Salaire moyen : 2 241 €/mois en 2015, contre 2957€/mois en France

Conflit israélo-palestinien, comprendre le pourquoi du comment

Attention, cette partie du texte n’est pas là pour partager une opinion sur le sujet. Elle sert simplement à comprendre en quelques mots d’où vient ce conflit.

Vivre en Israël implique aussi de connaitre l’histoire du conflit israélo-palestinien.
Tout a commencé dans un contexte d’après-guerre en 1947 lorsque les Nations Unies ont proposé la création de deux états distincts : un état juif (Israël) et un état musulman (la Palestine). Suite à cette proposition, l’état d’Israël fut officiellement créé l’année d’après, en 1948.

Une guerre éclate par la suite et Israël occupe toute la Palestine en 1967. Suite à cela l’Organisation de Libération de la Palestine, créée en 1964 (l’OPL) gagne son indépendance en 1969.

De nouveaux conflits éclatèrent par la suite, malgré des tentatives de réconciliation. Les raisons restent les mêmes : tracé des frontières, le statut de Jérusalem,…

De plus, de nouveau soulèvement proviennent de partis islamistes comme le Hamas.

Israël continue à dire que la Palestine incite à la violence et demande à la Palestine de reconnaître l’état israélien comme pays juif. Mais la Palestine refuse de crainte de perdre le droit de retour des réfugiés palestiniens.

Attention donc, les thèmes de la Palestine et de ce conflit sont des sujets plus ou moins tabous à prendre avec des pincettes.