Le système de santé en Angleterre

Lorsque l’on déménage à l’étranger, la santé est un point important à prendre en compte. Le système de santé en Angleterre est de qualité, c’est d’ailleurs le 14ème meilleur système de santé d’Europe, 3 places derrière la France. Néanmoins, il présente certaines faiblesses qu’il est bon de connaitre lorsque l’on s’expatrie en Angleterre.

Le système de santé en Angleterre

Dès votre premier jour de travail en Angleterre, vous ne serez plus couvert par la sécurité sociale française. Par conséquent il vous faudra vous inscrire auprès du système de santé anglais. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous.

Le système de santé en Angleterre : le NHS

Le National Health Service (NHS) désigne le réseau public de soin au Royaume Uni. Il est très similaire au système de sécurité sociale français en ce qu’il permet un accès aux soins gratuit, bien que ses modalités d’exécution en soient assez différentes. Contrairement à la sécurité sociale française, le NHS pratique le tiers payant, vous n’aurez donc pas à avancer les soins auprès de votre médecin. Vous devrez néanmoins payer un forfait inférieur à 10 £ par ordonnance pour vos médicaments et un forfait de 20 à 45£ pour une consultation chez un spécialiste.

Si vous n’êtes pas obligé de vous inscrire auprès du NHS, cela est tout de même recommandé. En effet, votre numéro d’identification NHS vous sera demandé en cas d’hospitalisation pour pouvoir être pris en charge. Pour cela, rendez-vous dans un centre NHS de votre lieu de résidence pour recevoir votre Medical Card et votre NHS Number.

Néanmoins, le système de santé publique en Angleterre présente un certain nombre de faiblesses qui pourrait vous convaincre de choisir une solution alternative :

  • Les établissements médicaux et les médecins sont engorgés en Angleterre. Cela est particulièrement vrai dans les grandes villes comme Londres ou le temps d’attente pour voir un spécialiste est souvent très long.
  • Les soins optiques et dentaires ne sont pas pris en charge.
  • Il n’est pas possible de choisir son médecin généraliste ou spécialiste.
  • La durée d’une consultation est limitée à 10 minutes.
  • Pour voir un spécialiste, même un gynécologue ou un pédiatre, vous devez être référé par un médecin généraliste.
  • Les chambres d’hôpitaux son communes, et les chambres individuelles quand disponibles sont payantes.

De ce fait, de nombreux anglais et étrangers se tournent vers le système de santé privé pour pallier à ces faiblesses.

Le système de santé privé anglais

Vous pouvez faire le choix d’une assurance santé privée anglaise. Si cela vous permettra d’éviter les interminables files d’attentes, ce système présente également certaines faiblesses propres au système anglais. Les médicaments et les maladies chroniques n’y sont pas prises en charges. De la même façon, la maternité, l’optique et le dentaire sont optionnels. Enfin, comme pour le NHS, vous devrez passer par un généraliste pour consulter un spécialiste et n’aurez l’opportunité de consulter uniquement les médecins appartenant au réseau de votre assurance.

Le système de santé en Angleterre

Les assurances santé internationales

Vous pouvez également décider de souscrire une assurance santé internationale. Cela vous permettra de vous faire soigner en Angleterre ou ailleurs, ce qui peut être avantageux si vous êtes plus à l’aise avec un médecin francophone. De plus, vous éviterez les files d’attentes et aurez l’opportunité de choisir le praticien de votre choix. Enfin, celles-ci vous permettent d’être couvert pour les soins de maternité, d’optique ou dentaire ainsi que pour les médicaments et éventuelles maladies chroniques.

La Caisse des Français à l’Étranger (CFE)

Une dernière option s’offre à vous, vous pouvez faire le choix de la CFE. Celle-ci propose des prestations similaires à celles de la sécurité sociale française et les mêmes taux de remboursement. Cependant, la CFE ne suffit pas pour le système de santé en Angleterre qui est particulièrement cher. A titre d’exemple, une consultation chez un spécialiste londonien coute entre 80 et 300£ mais n’est remboursée par la CFE qu’à hauteur de 16,10 euros. Pour cela, si vous faites le choix de la CFE, il est absolument nécessaire que vous souscriviez à une assurance complémentaire ou une mutuelle. Notez que les mutuelles complémentaires de la CFE couvrant le système de santé anglais sont beaucoup plus chères que les mutuelles en France et une personne seule préfèrera certainement avoir recours à une assurance internationale. Les familles en revanche bénéficient de tarifs avantageux.

Si vous avez décidé d’adhérer à la CFE, nous vous recommandons de vous y prendre à l’avance. En effet, si vous souscrivez plus de trois mois après votre installation en Angleterre, vous vous exposez à des pénalités financières.

Enregistrer