Les impôts en Angleterre

Si vous avez décidé de déménager en Angleterre pour y travailler, il vous faudra y payer vos impôts ce qui peut se révéler un processus complexe. Découvrez sur cette nos conseils et information sur les impôts en Angleterre.

Les impôts en Angleterre

Payer ses impôts en Angleterre ou en France ?

Selon la provenance et la nature de vos revenus, vous serez amené à payer vos impôts en Angleterre ou en France, ou dans les deux pays.

Déterminer sa résidence fiscale

Votre résidence fiscale est un facteur déterminant pour savoir dans quel pays vous serez amené à payer vos impôts. Vous êtes résident fiscal en Angleterre si :

  • Si vous avez séjourné au Royaume Uni pendant une période continue ou non de plus de 6 mois au cours d’une année d’imposition (à compter du 6 avril)
  • Si vous vous êtes régulièrement rendu au Royaume Uni pour des séjours d’au moins 91 jours par an pendant 4 ans. Si vous établissez votre intention de remplir ce critère dès la première année, vous êtes considéré résident fiscal dès cette date.
  • Si vous avez l’intention de travailler au Royaume Uni pour au moins deux ans, vous êtes considéré comme résident dès votre jour d’arrivé.

Si vous remplissez l’un ou plusieurs de ces critères, vous êtes résident fiscal au Royaume Uni et devrez payer vos impôts en Angleterre.

En revanche, vous restez un résident fiscal français si :

  • Vous êtes au Royaume Uni pour une période inférieure à 6 mois et que votre salaire est en provenance d’une entreprise française ne possédant pas d’établissement stable au Royaume Uni.
  • Si vous êtes un fonctionnaire français en poste au Royaume Uni.

Vos revenus de source française

En vertu du principe de la Remitance Basis, vous n’êtes pas imposable sur vos revenus de source extérieure au Royaume Uni tant que ceux-ci ne sont pas rapatriés. Attention néanmoins, la notion de rapatriement est prise au sens large ; payer ses dépenses courantes au Royaume Uni avec une carte bleue française est considéré comme un rapatriement. Cela signifie donc que :

  • Vos revenus immobiliers de source française sont soumis à l’impôt sur le revenu en France et ne sont pas imposés au Royaume Uni tant qu’ils ne sont pas rapatriés.
  • Si vous percevez des dividendes de source française, une retenue à la source est effectuée. Cette retenue est de 15% si les fonds sont rapatriés au Royaume Uni où ils donnent droit à un crédit d’impôt. Elle est de 25% si les fonds ne sont pas rapatriés.

En revanche, si vous percevez une pension de retraite, celle-ci n’est imposable qu’en Angleterre en vertu de la convention franco-britannique du 19 juin 2008.

Payer ses impôts en Angleterre

Les impôts en Angleterre

Le système PAYE

Au Royaume Uni, les impôts sur le revenu sont prélevés directement à la source par votre employeur. Ce système s’intitule Pay As You Earn (PAYE), comprendre payez à mesure que vous gagnez, et prend en compte :

  • Votre abattement annuel personnel ou Personal Allowance
  • Les éventuels avantages en nature dont vous bénéficiez (véhicule de fonction, assurance santé privée etc.)
  • Vos frais professionnels lorsque vous en avez
  • Vos cotisations sociales

Si vous exercez une activité non salariée, c’est à vous de vous déclarer auprès de l’administration fiscale en tant que tel de renvoyer une déclaration d’impôts appelée Self Assessment Tax Return.

Les barèmes d’imposition

Le montant de vos impôts en Angleterre dépend du montant de vos revenus. Vos premiers 11 000£ de revenu annuel correspondent à ce qui se nomme la Personnal Allowance, vous n’êtes pas imposable sur ce montant.

Au-delà de ce montant, un barème progressif s’applique. A noter que, de la même façon qu’en France, il s’agit bien d’un barème. Si vous gagnez 35 000£ par an, vous ne serez taxé à 40% que pour les montants au-delà du pallier de base de 32 000£.

Enfin, l’Impôt sur la Fortune n’existe pas au Royaume Uni.

Les impôts en Angleterre

Les Council Tax

Si vous habitez en Angleterre, alors il faudra que vous payiez votre Council Tax. Il s’agit d’un impôt local prélevé par les communes auprès des locataires et propriétaires au Royaume Uni. Son montant varie en fonction de la valeur de votre logement sur le marché immobilier et est compris entre quelques centaines et quelques milliers de livres par ans.

Les impôts en Angleterre

Enregistrer