Les impôts en Australie

Si vous souhaitez déménager en Australie et devenez résident de ce pays il y a de grandes chances que vous devriez payer les impôts dans ce pays. Cet article vous fournira les informations nécessaires sur la fiscalité Australienne: la résidence fiscale, les taux d’imposition par tranche de revenu, la double imposition…

Impôts en Australie

Comment déterminer sa résidence fiscale?

Vous serez considéré comme résident fiscal en Australie si:

  • Vous avez votre foyer principal dans ce pays
  • Vous avez résidé dans le pays plus de 6 mois durant l’année fiscale

Cependant, vous maintiendrez votre statut de résident fiscal en France si:

  • Si vous avez en France votre foyer ou votre lieu de séjour principal
  • Si vous exercez en France une activité professionnelle, salariée ou non
  • Si vous avez en France le centre de vos intérêts économiques
  • Si votre séjour en Australie est inférieur à 6 mois

Si vous avez des doutes sur votre résidence fiscale pour pouvez cliquer sur ce lien et faire le test de résidence.

Impôts sur le revenu:

Comme en France, l’impôt sur le revenu est prélevé à la source, et le taux d’imposition est calculé selon le revenu que vous percevez. Votre taux d’imposition dépend de votre statut fiscal et de votre tranche salariale annuelle.

Vous pouvez voir ci-dessous le taux d’imposition par tranche de revenu. Deux barèmes d’imposition existent, un pour les résidents et un pour les non-résidents:

RevenuTaux d’imposition résidents
De 0 à 18 200$0%
De 18 201 à 37 000$19%
De 37 001$ à 80 000$32.5%
De 80 001 à 180 000$37%
Dès 180 001$45%

 

RevenuTaux d’imposition non-résidents
De 0 à 80 000$32.5%
De 80 001 à 180 000$37%
Dès 180 001$45%

L’année fiscale en Australie débute le 1er juillet et se finit le 30 juin de l’année suivante.

Pour les cotisations retraites, le système de retraite est géré par des organismes privés. Le prélèvement des cotisations  s’effectue directement sur votre fiche de paie à un taux de 9.5%. Vous ne serez pas concerné par cette cotisation si votre salaire est inférieur 450$ par mois. Vous pourrez bénéficier de cette épargne à l’âge de la retraite, à 65 ans sauf urgence (maladie, besoin financier…). Si vous êtes résident temporaire vous pourrez cependant récupérer une partie des fonds cotisés.

Eviter la double imposition:

Pour éviter la double imposition, la France et l’Australie ont signé un accord bilatéral.

Liste non exhaustive des dispositions prisent en ce qui concerne les revenus:

  • Revenus immobiliers: imposables dans l’état où les biens sont situés
  • Bénéfices des entreprises: imposables dans l’état où l’entreprise est située sauf si l’entreprise exerce ses activités dans un  autre état
  • Les dividendes: imposables dans l’état où la société qui paie les dividendes est située
  • Les intérêts: imposables dans le pays de la source de revenu
  • Revenus d’emploi: imposable dans l’état où la personne reçoit son salaire

La fiscalité en Australie

Déclaration des impôts en Australie:

Lorsque vous êtes embauché vous devez remplir un formulaire sur lequel vous devez inscrire si vous êtes résident ou non, le taux d’imposition sera ensuite déterminé selon votre revenu.

Vous devez aussi avoir le Tax File Number (TFN) qui est un numéro personnel d’identification qui vous sera utile pour de nombreuses formalités donct celle de déclarer vos impôts. Pour obtenir ce numéro, vous devez en faire la demande dès que votre arrivée sur le site de l’Australian Taxation Office (www.ato.gov.au). Ce numéro vous sera envoyé sous 10 jours à l’adresse indiquée lors de votre demande.

La déclaration des impôts appelée Tax Return, peut se faire en ligne.

A noter: Si vous êtes non résident vous devrez quand même payer une taxe pour contribuer au système de santé Australien prélevé à un taux de 2% sur votre salaire sans pour autant être couvert. Vous pourrez réclamer les remboursements durant votre déclaration d’impôts.

Autres taxes:

La TVA à un taux de 10% sur la plupart des services et produits proposés en Australie.

Finalement, si vous souhaitez avoir des informations plus détaillées, vous pouvez vous rendre directement sur le site de l’ATO (Australian Taxation Office).