Le système de santé en Allemagne

Lorsque l’on décide de déménager à l’étranger, avoir un bon système de santé est important. Si vous avez choisi de déménager en Allemagne, soyez rassuré, le système de santé en Allemagne se classe 7ème d’Europe au Euro Health Consumer index en 2015, 5 places devant la France.

Le système de santé en Allemagne

Créé dans les années 1880, le système de santé en Allemagne est la plus ancienne assurance sociale obligatoire au monde. A votre arrivé en Allemagne, vous aurez le choix entre le système d’assurance santé public et le système privé.

Le système d’assurance santé public : Gesetzliche Krankenversicherung

Le système de santé en Allemagne est dominé par le Gesetzliche Krankenversicherung, assurance santé universelle obligatoire. Près de 90% des allemands y sont en effet affiliés.

Qui en dépend ?

Vous êtes obligatoirement dépendant du système de santé public si vous êtes salarié en Allemagne et que votre revenu annuel brut est inférieur à 54 900 euros (en 2015). Si vous êtes dans ce cas, vous n’avez rien à faire, c’est votre employeur qui se chargera de vous déclarer auprès de la caisse d’assurance maladie. Vous êtes en revanche automatiquement exclu de celui-ci si vous exercez une activité indépendante.

A noter que vous si vous êtes un salarié détaché, vous restez couvert par le régime de la sécurité sociale française et continuez de cotiser en France. Vous êtes considéré comme salarié détaché lorsque votre contrat de travail est avec une entreprise dont le siège social est en France et que vous êtes en Allemagne à la demande de cette entreprise. Votre contrat de travail doit être limité à 12 mois, même s’il peut être renouvelé à l’issu de cette période.

Choisir sa caisse de santé

Vous aurez la possibilité de choisir votre caisse de santé ou Pfichtmitfliedschaft. L’Allemagne compte en effet plus de 150 caisses de santé différentes. Celles-ci proposent toutes les mêmes tarifs, mais sont susceptibles de différer dans leur remboursement des cotisations. Certaines caisses proposent en effet des programmes de prévention et de responsabilisation des assurés. Il est ainsi parfois possible d’obtenir des gratifications sous forme de point échangeables en cadeaux ou d’obtenir des remboursements pouvant atteindre jusqu’à 200 euros.

Cout et couverture

Le cout de votre assurance dépendra de votre niveau de revenu. Un taux de 15,5% est typiquement appliqué. 7,3% est couvert par votre employeur et 8,2% par le salarié.

Vos visites chez les généralistes et praticien sont prises en charges directement par votre caisse de santé, vous n’aurez donc pas à en avancer les frais. Les médicaments sont également pris en charge mais vous devrez vous acquitter d’une participation de 10% du prix de vente pour un montant de 5 euros minimum et limité à 10 euros. En cas d’hospitalisation, vous serez pris en charge pour tous les frais au-delà de 10 euros par jour.

Le système de santé public en Allemagne ne couvre cependant pas les soins dentaires, les soins en dehors de l’UE, les soins optiques ou les arrêts de travail supérieurs à 6 semaines. Pour pallier à ces limitations vous pouvez faire le choix d’une complémentaire.

assurance maladie internaionale

Complémentaire santé

Les complémentaires de santé sont du ressort de l’employé et non plus de son employeur. Vous aurez le choix parmi de nombreuses offres. Se renseigner auprès de votre caisse de santé publique peut être judicieux, celles-ci ont souvent des partenariats avec des organismes de mutuelles complémentaires.

Notez qu’un délai de carence de 8 mois est habituel pour les frais dentaires. Cela signifie que vous n’aurez pas le droit au remboursement des prestations dentaires reçues au cours de ce délai, sauf en cas d’accident.

Les caisses d’assurance privé : Private Krankenversicherung

Si vous exercez une activité indépendante, vous devrez vous inscrire auprès d’une caisse d’assurance privé. Cela peut également être avantageux pour vous si vous souhaitez une couverture plus étendue que celle offerte par le système d’assurance public ou si vous êtes jeune et en bonne santé.

Attention cependant, s’il est facile de quitter le système de santé public, il peut être difficile d’y retourner. La décision de se diriger vers une caisse d’assurance santé privée doit donc être le fruit d’une mure réflexion.

Vous aurez le choix entre différents types de couvertures ; standard, couvrant les soins dentaires, offrant une couverture hospitalière etc… Les cotisations sont calculées en fonction du types de couverture de votre choix ainsi que du risque de l’assuré (âge, antécédents médicaux, état de santé, situation familiale etc…)

Enfin, faîtes attention à la stabilité financière de la caisse de santé privée de votre choix, les tarifs ne sont pas fixes.

Enregistrer