Les formalités d’entrée au Maroc

Le Maroc est une destination populaire auprès des expatriés français pour son soleil qui brille toute l’année, son bas coût de la vie et sa proximité avec la France. Le Maroc ne fait cependant pas partie de l’Europe, les citoyens européens ne sont donc pas autorisés à y circuler librement. Vous souhaitez vous installer au Maroc mais vous ne savez pas quelles démarches entreprendre ? Découvrez sur cette page toutes les formalités d’entrée au Maroc !

Les formalités d'entrée au Maroc

Formalités pour s’installer au Maroc

Pour un séjour touristique inférieur à 3 mois vous n’aurez pas besoin de visa mais vous devrez présenter un passeport valide et non plus une carte d’identité. Il est possible de demander une prolongation de 3 mois sur place, si vous dépassez la durée de séjour autorisée, vous risquez une amende ainsi qu’une interdiction de séjour.

Si vous souhaitez vous installer au Maroc sur le long terme, il faudra se faire immatriculer et demander une carte de séjour dans les 15 jours qui suivent votre entrée sur le territoire. Vous devrez être en mesure de prouver que vous disposez d’un revenu minimum mensuel ou que vous exercez une activité légale au Maroc. Cette carte est nécessaire pour de nombreuses démarches telles que l’ouverture d’un compte bancaire ou pour obtenir une nouvelle carte grise. Les retraités souhaitant s’installer au Maroc devront présenter un justificatif de pension de retraite.

La carte de séjour marocaine est valable 1 an et est renouvelable. Il faudra entreprendre la démarche de renouvellement au moins 2 mois avant l’expiration de la carte. Un permis de séjour valable 10 ans vous sera délivré après 3 ans passés au Maroc. Cependant cette immatriculation ne vous permet pas de travailler au Maroc. Les enfants de moins de 16 ans n’ont pas besoin de se faire immatriculer.

Formalités pour travailler au Maroc

Pour travailler au Maroc, la simple immatriculation n’est pas suffisante, un permis de travail est nécessaire. Il faudra être en mesure de présenter un contrat de travail visé par le Ministère de l’Emploi. Après 3 ans, l’employeur devra renouveler le contrat en cours. Les étrangers exerçant une profession libérale devront demander une autorisation au secrétariat général du gouvernement. Les chefs d’entreprise devront quant à eux, s’enregistrer auprès du registre du commerce marocain.

Pour plus d’informations sur les formalités d’entrée au Maroc, contactez l’ambassade du Maroc à Paris ou visitez le site du ministère de l’Intérieur marocain.

Enregistrer