Les visas en Suisse

La Suisse est l’un des seuls pays d’Europe à ne pas faire partie de l’Union européenne. Cela signifie qu’il faudra obtenir un visa pour déménager en Suisse. En réalité, ces visas sont des permis de séjours qui dépendent de la durée et la raison du séjour. Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur les visas en Suisse en partant des formalités jusqu’au prix de ces permis.

les différents visas en Suisse

Suite à l’accord de libre circulation des personne en Suisse (l’ALCP) de 1999 entre la Suisse et l’Union Européenne, les conditions pour travailler en Suisse ont été facilitées. Un séjour en Suisse nécessitera donc un visa (un permis de séjour).

Les différents visas en Suisse

Comme nous vous le disions en introduction, il existe 4 types de visas (ou permis de séjour) pour la Suisse. Ces différents permis sont déterminés en fonction de la durée du séjour mais aussi de l’activité sur place. En effet, beaucoup de français partent travailler en Suisse et certains frontaliers font l’aller-retour chaque jour. Dans tous les cas, il faudra obtenir l’un de ces permis.

Cependant, il n’y a pas besoin de visas pour un séjour de moins de 90 jours. Nous parlons du cas où vous êtes français ou européen. Dans le cas contraire, une demande de visa doit être réalisée. Plus d’informations sur les visas pour un non ressortissant de l’UE sur le site du Secrétariat d’Etat aux Migrations (SEM).

  • Le livret L (séjour courte durée) : Séjour de moins d’un an avec ou non une activité lucrative. Vous devrez présenter un contrat de travail d’au moins 3 mois. La durée de validité est limitée par celle du contrat et peut être prolongée d’un maximum de 12 mois.
  • Livret B (autorisation de séjour) : Il concerne des séjours durables et a une validité de maximum 5 ans. Ce livret est délivré dans le cas d’un séjour avec un but précis avec ou non une activité lucrative. Cependant, il faudra prouver votre engagement pour une durée indéterminée ou d’au moins 365 jours.
  • La résidence permanente, le livret C : Celui-ci s’obtient après un séjour d’au moins 5 ans dans le pays. Aucune condition spéciale n’est requise.
  • Pour les frontaliers, le livret G : Il concerne les frontalier résident dans un état membre de l’UE et travaillant en Suisse. L’unique condition est le retour au moins 1 fois par semaine dans leur pays d’origine. Le livret G a une validité de 5 ans à condition d’un contrat à durée indéterminée ou de plus d’un an. Dans le cas contraire, pour un contrat de moins d’un an, sa validité sera celle limitée par le contrat.

Où se demandent les visas en Suisse?

C’est l’employeur qui s’occupera de votre demande de permis de séjour auprès de l’autorité cantonal compétente. Votre employeur devra donc s’adresser à l’une des autorités présentes sur cette liste en fonction du canton. Toutefois, c’est à vous de transmettre les documents nécessaires.

Quels sont les documents nécessaire pour une demande de visa en Suisse?

Pour faire une demande de permis de séjour, les documents suivants sont à présenter:

  • Une pièce d’identité en cours de validité (passeport ou carte d’identité)
  • Une attestation d’emploi de votre employeur
  • Le formulaire de demande
  • Le livret de famille dans le cas où vous déménager en Suisse
  • Un extrait de casier judiciaire (demandé dans certains cantons) : Adressez vous au ministère de la Justice via leur site internet.

Dans le cas d’un permis G, réservé aux frontaliers, une attestation de résidence en France sera nécessaire. De plus, si vous souhaitez dormir en semaine en Suisse, il faudra aussi une attestation de résidence (bail à loyer, attestation de votre hébergeur…)

Combien coûte un permis de séjour en Suisse?

Le prix d’un permis de séjour peut varier selon les cantons. En effet, le prix peut aller de 60 à 90 francs suisses (environ 55 à 83€).