Le système de santé thaïlandais

Lorsque l’on déménage à l’étranger, avoir un bon système de santé c’est important. Si vous avez décidé de vous expatrier en Thaïlande, soyez rassuré, le système de santé thaïlandais est souvent excellent, c’est d’ailleurs l’un des pays émergent avec l’espérance de vie la plus élevée au monde. Il est néanmoins très inégal. Découvrez tout ce que vous devez savoir ici.

Le système de santé thaïlandais

Si vous êtes un expatrié français en Thaïlande, vous aurez le choix entre deux types de régimes de santé : le système de santé thaïlandais qui vous permet d’obtenir des soins gratuitement dans le secteur public ou le système de santé privé via une assurance privée.

Le système de santé thaïlandais

Si vous avez le statut de résident en Thaïlande, vous serez affilié au système d’assurance sociale obligatoire de la même façon que les thaïlandais.

Pour cela, inscrivez-vous auprès d’un centre de soins primaire partenaire à proximité de votre domicile. C’est ce centre qui supervisera vos soins. Seuls les urgences peuvent justifier les traitements dans un autre établissement.

Couverture et limites

Le système de santé thaïlandais vous permet de bénéficier de soins gratuits sur simple présentation de votre carte de couverture médicale universelle lorsque vous vous rendez dans l’établissement public auprès duquel vous êtes affilié. A noter que le secteur médical en Thaïlande, que ce soit dans le privé ou dans le public, est très hospitalo-centré. Les consultations se déroulent l’immense majorité du temps à l’hopital, que ce soit pour consulter un généraliste, un spécialiste ou une clinique dentaire.

Le système de santé thaïlandais vous couvre pour :

  • Les soins de prévention (vaccinations, examens médicaux annuels etc…)
  • Les consultations avec les généralistes et les spécialistes
  • Les soins en ambulatoire
  • L’hospitalisation
  • Les médicaments sur ordonnance

Si la couverture du système de santé thaïlandais est satisfaisante, le secteur médical public souffre néanmoins d’un certain nombre de faiblesses importantes :

  • Pour pouvoir bénéficier de soins gratuits vous devez vous rendre dans votre centre et celui-là seul. Si vous êtes victimes d’un accident, vous serez transporté dans l’hopital le plus proche, à vous de prendre vos dispositions pour rejoindre à vos frais votre établissement désigné.
  • Du fait de la forte centralisation, les hôpitaux publics sont souvent saturés et le temps d’attente peut être très long.
  • La distribution géographique et la qualité des infrastructures est assez inégalement répartie sur le territoire. Les grandes villes et les zones touristiques disposent d’équipement récent et d’excellentes infrastructures. Dans les régions plus reculées en revanche la qualité des hôpitaux publics et leur répartition est très hétérogène.

L’ensemble de ces limites pousse une partie des thaïlandais et la majorité des expatriés à se tourner vers le secteur privé.

Le système de santé thaïlandais

Le système de santé privé en Thaïlande

Le secteur médical privé thaïlandais est très développé et jouit d’une très bonne réputation sur la scène internationale. Les hôpitaux privés disposent en effet des dernières technologies et d’un personnel compétent et anglophone, souvent formé à l’étranger. Certains sont même côtés en bourse et ressemblent plus à des hôtels 5 étoiles qu’à des hôpitaux. Enfin, les temps d’attentes y sont courts et les prix moins élevés que dans les hôpitaux européens.

Toutefois, une hospitalisation en Thaïlande peut couter très cher. Le prix d’une consultation dans le privé coute entre 13 et 76 euros, une couronne dentaire entre 400 et 650 euros et le cout d’une chambre d’hopital standard se situe entre 80 et 500 euros par jours. Si vous souhaitez vous faire soigner dans le secteur privé, il est donc important de disposer d’une assurance adéquate. Notez tout de même qu’il vous faudra payer les prestations reçues à l’hôpital avant de demander un remboursement.

Si vous avez le statut de résident, notez que vous ne pouvez pas souscrire une assurance internationale en lieu et place du système de santé thaïlandais traditionnel. Celle-ci vient s’y ajouter.

Pour pouvoir bénéficier de soins dans le système de santé privé thaïlandais, vous avez plusieurs options :

  • Vous pouvez faire le choix d’une assurance privée thaïlandaise.
  • Vous pouvez choisir de vous affilier auprès de la CFE pour pouvoir bénéficier d’une couverture similaire à la sécurité sociale française (complétée par une mutuelle).
  • Vous pouvez choisir une assurance internationale qui vous permettra d’être soigné en Thaïlande ou ailleurs dans le monde si besoin.

Enregistrer