Les visas en Thaïlande

Quitter la France pour vivre en Thaïlande est le rêve de nombreux français. Avant le départ, il est important de bien s’informer sur les conditions et les délais d’obtention du visa. Il existe plusieurs types de visas en Thaïlande qui vous permettent de travailler, étudier, faire un stage ou tout simplement visiter le pays. Il faudra donc choisir celui qui correspond le mieux à votre situation. Découvrez sur cette page toutes les informations sur les visas en Thaïlande.

Les visas en Thaïlande

Les types de visas en Thaïlande

Pour un séjour de moins de 30 jours en Thaïlande, un visa n’est pas nécessaire. Mais pour tout autre motif de séjour un visa vous sera demandé. Vous pourrez effectuer toutes vos démarches auprès de l’ambassade de Thaïlande en France.

  • Visa touristique : Il permet de séjourner 60 jours en Thaïlande et peut être prolongé d’un mois sur place auprès des services d’immigration pour un montant de 50€. Il ne permet pas d’étudier ni de travailler, il est seulement délivré pour un but touristique. C’est un visa à entrée unique, c’est-à-dire que le visa s’annule si vous sortez du territoire. Vous devrez prévoir une somme de 30€, une réservation d’hôtel ainsi que la preuve que vous disposez au minimum de 1000€ pour subvenir à vos besoins lors du séjour.
  • Visa touristique à multiples entrées : Il s’agit également d’un visa délivré dans un but touristique mais ce dernier permet de séjourner jusqu’à 6 mois dans le pays. Vous devrez cependant sortir puis entrer à nouveau sur le territoire après 60 jours passés en Thaïlande. Le coût est plus élevé que celui du visa touristique à entrée unique, il faut compter 150€.
  • Visa non-immigrant O : Ce visa est destiné aux personnes ayant de la famille en Thaïlande, participant à une mission humanitaire, aux plus de 50 ans ou encore aux personnes accompagnant le titulaire d’un visa O-A ou d’un visa B. Il permet de rester 365 jours sur le territoire thaïlandais, il est possible de le prolonger sur place auprès des services d’immigration. Une somme de 60€ vous sera demandée ainsi que certaines justifications (livret de famille, justificatifs financiers…plus d’informations sur le site de l’ambassade de Thailand en France). Cependant, vous devrez justifier votre présence dans le royaume tous les 3 mois via un formulaire appelé TM 47. Vous pouvez le remplir en ligne, mais il est plutôt conseiller de vous rendre directement vers un bureau de l’immigration près de chez vous. Dans le cas contraire, vous pouvez envoyer par courrier mais la réception doit se faire au moins 7 jours avant le délai des 90 jours. Pensez donc à prendre de l’avance.
    A noter : De plus en plus de personnes se contentent de payer l’amende de 2000 BAHT (environ 53€) lors du renouvellement de leur visa pour ne pas avoir à se déclarer tous les 3 mois. Attention tout de même, on se sait jamais les réelles conséquences de cela.

Les visas en Thaïlande

  • Visa non-immigrant B : Il permet de travailler en Thaïlande pour une durée de 90 jours et peut être renouvelé sur place auprès des services d’immigration. Le visa B est un visa à entrée unique, il inclut les enseignants, les employés envoyés par leur entreprise en France ainsi que les organisateurs de conférences et de séminaires. Il faudra présenter une lettre d’invitation de l’entreprise d’accueil et prévoir une somme de 60€.
  • Visa non-immigrant ED : Il s’adresse aux personnes souhaitant effectuer un stage, un échange universitaire, apprendre le thaï ou encore les enfants scolarisés dans une école internationale en Thaïlande. Le visa ED permet de séjourner 90 jours sur le territoire et peut être renouvelé auprès des services d’immigration. C’est un visa à entrée unique dont le coût s’élève à 60€. Il faudra également présenter une lettre d’acceptation de l’organisation qui vous accueille en Thaïlande lors de la demande de visa.
  • Visa O-A : Ce visa est destiné aux personnes retraitées âgées de plus de 50 ans. Il permet de séjourner 1 an en Thaïlande mais n’autorise pas à travailler. Il s’agit d’un visa à multiples entrées qui peut être renouvelé auprès du service d’immigration.

Tous les visas en Thaïlande se demandent via un formulaire à télécharger en ligne.

La résidence permanente

Pour obtenir la résidence permanente en Thaïlande et pouvoir bénéficier de tous les avantages qu’offre ce pays, il faut respecter plusieurs critères. Tout d’abord, vous devez être titulaire d’un visa non-immigrant et avoir résidé en Thaïlande au moins 3 années consécutives sur ce même visa. Le statut de résident permanent est réservé principalement aux investisseurs, aux personnes travaillant en Thaïlande, aux personnes dont le parent proche est résident permanent ou aux experts. La procédure est longue (1 an au minimum), coûteuse (entre 100 000 et 200 000 bahts, 2700-5400€) et le gouvernement offre seulement 100 places par an aux ressortissants français, il faudra donc être persévérant !

Enregistrer