Le système éducatif suisse

Mis à jour le: 29 novembre 2019

Si vous déménagez en Suisse en famille, vous allez devoir trouver un établissement scolaire pour vos enfants. Soyez rassuré, le système éducatif suisse dispose d’une excellente réputation et d’une large offre. Selon le Global Competitiveness Index, le pays se classe en effet le 2ème pays au monde en termes de qualité d’enseignement primaire et le 1er pays du monde en termes de qualité d’enseignement supérieur.

Education en Suisse

Le système éducatif suisse est semblable au système scolaire français en ce qu’il se compose d’un cycle d’enseignement élémentaire et primaire, d’un cycle d’enseignement secondaire obligatoire suivit d’un facultatif et finalement de l’enseignement supérieur.

Néanmoins, le fait que la suisse soit un État fédéral plurilingue marque une différence importante d’avec la France.

La scolarité obligatoire suisse (jusqu’au 1er cycle d’enseignement secondaire inclus) est entièrement maitrisée par les 26 cantons qui jouissent d’une importante autonomie. La fédération y garantit seulement le principe de gratuité et la conformité avec les exigences de qualité d’enseignement.

La scolarité post obligatoire en revanche, donne lieu à un partage des compétences avec la confédération.

Enfin, la Suisse possédant plusieurs langues nationales officielles (français, italien, allemand et romanche), une séparation est opérée entre les enfants sur la base de la région linguistique qui détermine la langue d’enseignement. L’apprentissage d’une seconde langue nationale en plus de l’anglais est par ailleurs dispensé au cours de la scolarité obligatoire.

Education en Suisse

 

Éducation obligatoire

De l’age de 4 ans jusqu’à l’âge de 15 ans, le système éducatif suisse est obligatoire et pris en charge par les cantons.

Éducation élémentaire et primaire

L’école enfantine est obligatoire pour les enfants de 4 ans révolus au 31 juillet. L’école publique où votre enfant sera amené à suivre sa scolarité dépend de votre zone résidentielle. Attention donc à prendre cela en compte avant de choisir où vous loger.

Vous pouvez également faire le choix d’un établissement privé, néanmoins ce n’est pas un choix très prisé de nos voisins les suisses puisque seulement 5% des enfants y sont scolarisés contre 17% en France.

En primaire, si votre enfant est amené à rejoindre une nouvelle école en cours de scolarité, il sera admis dans une classe correspondant à son âge.

Éducation secondaire de 1er cycle

L’éducation secondaire de 1er cycle, dit cycle d’orientation, est le dernier cycle scolaire obligatoire suisse (à l’exception de Genève où la scolarité est obligatoire jusqu’à 18 ans).

Les élèves sont séparés selon l’orientation de leur choix dès le 10CO.

Éducation post-obligatoire

L’école secondaire de 2ème cycle marque la fin de la scolarité obligatoire. Néanmoins, 90% des jeunes suisses y obtiennent un diplôme vers 18/19 ans.

Éducation secondaire de 2eme cycle

On distingue plusieurs filières possibles dont l’accès est conditionné au niveau et aux résultats scolaires en fin de scolarité obligatoire. La première distinction se trouve entre la formation générale et la formation professionnelle.

  • La formation professionnelle permet d’obtenir un CFC, AFP ou une maturité professionnelle. Typiquement l’enseignement s’y fait en lycée professionnel et est orienté vers la pratique, en connexion avec le monde du travail.
  • La formation générale distingue les écoles de culture générale et de commerce des écoles de maturité. Ces dernières permettent l’obtention d’un certificat de maturité pour entrer en université, dans les écoles polytechniques ou les Hautes écoles spécialisée et écoles supérieures. Les écoles de culture générale et de commerce permettent l’obtention d’un certificat de culture générale pour s’orienter vers une école supérieure ou une haute école spécialisée.

Les élèves arrivés en cours de scolarité devront passer un examen déterminé par leur âge et leur dossier scolaire pour décider de la voie dans laquelle il seront scolarisés.

Les écoles internationales

Bien entendu, l’éducation en Suisse ne se limite pas au système éducatif suisse. Vous trouverez en effet 105 écoles internationales dans le pays et notamment des écoles françaises. Néanmoins, ces établissements sont souvent très chers.

Enseignement supérieur

Education en Suisse

L’enseignement supérieur Suisse, ou enseignement tertiaire, offre une large palette de formations. Le pays, qui possède le taux d’étudiants étrangers le plus élevé du monde après l’Australie, dispose de 14 universités publiques dont 10 dépendent des cantons. A cela s’ajoutent un grand nombre d’établissements d’enseignement supérieur, certains parmi lesquels jouissent de renommées internationales comme l’International Institute for Management Development ou HEC Lausanne.

On distingue deux domaines principaux d’enseignement supérieur :

  • Les hautes écoles universitaires (universités cantonales et écoles polytechniques fédérales), les hautes écoles spécialisées et les écoles supérieures.
  • Les formations professionnelles supérieures qui couvrent toutes les autres formations du degré tertiaire et préparent au brevet fédéral ou à un diplôme.

Combien ça coute ?

Les prix de l’éducation en Suisse sont susceptibles de varier selon un grand nombre de facteurs (niveau d’étude, domaine, établissement public ou privé…), cependant de manière générale le système éducatif suisse n’est pas trop couteux.

Tout d’abord, l’enseignement obligatoire publique suisse est gratuit.

En ce qui concerne l’enseignement supérieur, les universités suisses sont des universités publiques, de ce fait l’essentiel des frais est assumé par l’État. Le cout moyen des frais d’inscription aux universités Suisse était ainsi compris entre 1 200 euros et 3 500 euros par an en 2015. Cependant, certaines universités font payer des frais additionnels aux étudiants étrangers (compris entre 250 et 3 500 euros).

Attention, les études supérieures de niveau Master et plus sont susceptibles d’être plus cher comme il est d’usage dans la plupart des pays d’Europe.

Finalement, prenez garde au cout de la vie suisse, 62% plus élevé qu’en France, et qui pourrait sérieusement saler votre facture.

Enregistrer

Enregistrer